L'Archéosite

Newsletter

Restez informé de nos prochaines activités et évènements. Inscrivez vous à notre newsletter et rejoignez les 3712 déjà inscrits :

Suivez-nous

Accueil > L'Archéosite > Reconstitutions > Meunerie Gallo-Romaine

Meunerie Gallo-Romaine

La moisson est réalisée le plus souvent à la faucille et parfois au vallus, ancêtre de la moissonneuse mécanique. Elle est ensuite acheminée vers la ferme. On pratique alors le dépiquage, opéré par des animaux qui piétinent les céréales afin d’en extraire le grain.

Les farines de céréales formaient un aliment de base qui permettait la fabrication de produits variés tels que le pain, les bouillies et les galettes.

A partir du second Age du Fer apparaît un moulin rotatif composé de deux meules circulaires percées et traversées par un axe central. Les meules rotatives sont généralement taillées dans une roche dure locale. Dans nos régions, on trouve principalement des meules à usage domestique en grès.

Durant l’Antiquité, les premières meuneries apparaissent et utilisent des meules de très grande dimension. Plusieurs systèmes existent. Le moulin situé à proximité de la boulangerie se compose d’une roue à aubes horizontales, c’est-à-dire une roue munie de pales, surfaces portantes en rotation autour d’un axe.

Retour

Sondages



Consulter tous les sondages